Décès de notre doyen et ancien Maire, Ernest DUCHÊNE

vendredi 25 juillet 2014
par  Hadès
popularité : 49%

Bonjour à tous,

Suite au décès de Monsieur Ernest DUCHÊNE, Monsieur le Maire de Franclens et toute son équipe municipale souhaitent adresser leur sincères condoléances à son épouse, ses enfants, ses petits enfants et plus largement à l’ensemble de sa famille et de ses amis.

Pour ceux et celles qui n’ont pas pu assister aux obsèques d’Ernest, nous vous proposons de retrouver ci-dessous le discours de Jean-Louis MAGNIN en son honneur :

Nous sommes réunis aujourd’hui en ce 24 juillet pour rendre un dernier hommage au doyen de la commune Ernest DUCHENE.

Permettez-moi de retracer brièvement sa vie au service de la commune.

Ernest,

Le 2 novembre 1947, âgé de 27 ans tu fais ton entrée au sein du conseil municipal de Franclens sous la présidence de Claudius MIGUET alors Maire.

Tu seras à l’origine de la création en 1950 de la CUMA (coopérative d’utilisation de matériel agricole).

En 1951 tu fais parti du syndicat intercommunal des eaux de la Semine nouvellement créé.

En 1954, tu te vois confier par le conseil municipal de recruter et de former les futurs pompiers de la commune.

1956, le corps des sapeurs pompiers de Franclens est né, tu en prends la destinée jusqu’en Mars 1959, date à laquelle tu es élu maire et ce jusqu’à la démission de l’ensemble du conseil municipal, le 18 janvier 1973 refusant la décision du préfet d’inclure d’office la commune de Franclens dans le district de la Semine.

Tu es réélu conseiller municipal en mai de la même année, puis adjoint en 1977 et de nouveau conseiller municipal en 1983.

Tu te retire de la vie publique en mars 1994 après avoir accompagné le développement de la commune pendant près de 47 ans. Tes 14 années à la tête de la commune verront entre autre : 

- La construction des routes de St Germain et de la Mine achevant ainsi le désenclavement de la commune suite à la réalisation quelques années auparavant de la route de Génissiat. 
- La construction de logements communaux en lieu et place des anciennes cités du barrage, route de champ bourbon. 
- Le point d’orgue de ton action étant sans conteste la construction de la salle des fêtes inaugurée en 1967, qui, 47 ans après, continue à rassembler une bonne partie de la population de Franclens lors de nos différentes manifestations.

Manifestations auxquelles tu ne manquais pas de participer accompagné de ton épouse Hélène.

Ton sourire et ta bonne humeur manqueront à tous ceux que tu continuais à côtoyer lors de nos différents rassemblements.

Merci Ernest pour ton action au service de la collectivité durant ces nombreuses années.

Au nom du conseil municipal, je vous adresse à vous Hélène son épouse, à vous ses enfants et petits-enfants, mes condoléances émues et attristées.