Découvrir la Forêt Communale de Franclens

samedi 14 février 2015
par  Hadès
popularité : 30%

Invitation par M. Prévost au conseil municipal pour découvrir la forêt
communale de Franclens

Le 09 juillet 2008, sur l’aimable invitation de M. Prévost, technicien ONF (Office National des Forêts), le conseil municipal s’est retrouvé devant la Mairie vers 18 heures pour une randonnée à la découverte de la forêt communale de FRANCLENS.

Petit miracle en cette année particulièrement pluvieuse, les cieux furent cléments ce jour-là, un beau soleil régnant en maître depuis l’aube.

Comme des écoliers suivant leur instituteur sur le terrain pour une « leçon de choses », nous nous sommes laissés mener par notre guide, en prenant le chemin de la « Blossine ».

Ainsi, nous apprenons que la forêt couvre 37 hectares environ et qu’elle est constituée d’un SEUL TENANT.

Au départ du chemin, à notre droite, la forêt est naturelle, formée d’espèces locales, principalement des feuillus.

A notre gauche, elle est dite artificielle, car plantée par l’homme, et composée d’arbres ne dépassant pas 40 ans, majoritairement des résineux de montagne croissant lentement, l’altitude, trop basse, ne favorisant guère leur épanouissement.

On distingue plusieurs types de forêts :

• La fûtaie, composée de grands arbres nobles issus d’une graine.

• Les taillis sous fûtaie, qui sont des arbres se reproduisant naturellement, par semis de graines propagées par le vent, les oiseaux, ou qui « rejettent » depuis la souche mère.
La coupe dans ces taillis s’effectue tous les trente ans environ.

• Enfin, il y a la forêt mixte composée de feuillus et de résineux.
Beaucoup d’espèces d’oiseaux habitent la forêt de FRANCLENS : la mésange charbonnière, la mésange noire, ou bleue, le pic noir, le grimpereau qui, comme l’indique son nom, grimpe en spirale autour des troncs d’arbres, et la chauve souris.

Une précision concernant le pic noir : M. Prevost a attiré notre attention sur un hêtre d’environ cent ans, bien portant, mais dont le tronc arbore un énorme trou.

Celui-ci a été creusé par le pic noir. Au printemps, au moment de la nidification, le couple met plusieurs semaines à creuser ce trou, d’une profondeur d’environ 30-35 cm pour pondre 3 à 5 œufs.

Un autre oiseau, très rare en région Rhône Alpes, a été observé en limite de la Forêt de FRANCLENS : le pic mar.

Depuis 1994, quatre vingt dix nichoirs pour les mésanges et les sitelles torchepot et trente cinq nichoirs pour chauves souris ont été installés par l’ONF, financés par la Commune de FRANCLENS.

En vous promenant dans cette forêt, vous pourrez apercevoir ces nichoirs. Vous serez peut-être aussi interpellés par les marques faites à la peinture sur certains arbres.

Par exemple, une lettre sur un fond blanc, signale une parcelle ; un trait bleu, que la parcelle doit faire l’objet de travaux de régénération ; un trait rouge sur fond blanc, que vous vous trouvez aux limites extérieures de la forêt communale, une croix, que l’arbre doit être préservé.

Les limites de la forêt communale de FRANCLENS, sont également signalées par des fossés, creusés il y a bien des années, ainsi que par des bornes numérotées aux angles.

Sur les arbres, les limites angulaires extérieures sont rappelées par un trait rouge sur fond blanc, et à côté, le numéro de la borne en rouge dans un triangle blanc.

Enfin, lorsque la Commune procède à une acquisition de parcelle en limite de la forêt communale, les bornes sont déplacées pour inclure la nouvelle parcelle dans le domaine communal.

Bien que communale, la forêt est gérée par l’Office National des Forêts, qui décide des coupes affouagères à faire, et procède, ponctuellement, à la vente de gros bois, principalement par adjudication à l’automne.

Le produit de cette vente est reversé à la Commune, déduction faite des frais de gestion (10 %).

Le retour s’est effectué par le chemin de Pré Chatel par lequel nous avons rejoint celui de la Praille à Grande Combe et c’est vers vingt heures que revivifiés par cette récréation, nous avons regagné la mairie.
Pour remercier M. Prévost de sa gentillesse, et de cette agréable sortie, si riche en découvertes, un pique nique a été organisé derrière la mairie, dont les mets ont été préparés bénévolement et gracieusement par les membres du Conseil Municipal.

Ce fut l’occasion d’un échange convivial, dans la bonne humeur, l’occasion aussi de mieux se connaître pour œuvrer harmonieusement et utilement pour le bien de la Commune et de ses habitants.

Annick Petey


Portfolio

JPEG - 1.9 Mo Nichoir pour chauve-souris JPEG - 2.5 Mo